buzz Marketing

Comment faire un énorme buzz avec 15 euros de budget ?

closeCet article a été publié il y a 6 ans 16 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Le buzz loueunepetiteamie.com vous vous en souvenez ? C’était en janvier de cette année et il s’agissait en fin de compte d’un opération marketing pour un site de location et absolument pas un service de location de petites amies !

Voici donc un petit interview de Mr Alexandre Woog, fondateur associé du site à l’origine du buzz, e-loue.com qui nous explique comment il est arrivé à un tel succès médiatique mais aussi que tout reste à faire.

Comment vous est venue cette idée marketing ? Avez-vous été aidé ? 

LoueUnePetiteAmie est arrivé vraiment par le plus grand des hasards. On me faisait régulièrement la blague « est-ce que je peux louer ma copine sur e-loue… ? » Cela me faisait sourire mais je ne pensais pas forcément à créer un buzz. Puis lorsque j’ai revu le film prête-moi ta main, avec Alain chabat, dans lequel il loue les services d’une fausse petite amie afin d’échapper à la pression sociale, j’ai senti qu’il y avait quelque chose à faire. J’ai alors regardé ce qui se faisait dans le monde. En Asie le concept de location de petite amie existe réellement, non pas pour des prestations sexuelles mais uniquement pour discuter dans les bars. Avec généralement une location à l’heure. Cela semble amusant et drôle mais cela est utile pour eux dans la mesure où ils sont très timides et n’osent pas forcément facilement aborder les filles dans les bars. Aussi en Belgique un buzz de RentaWife.be avait extrêmement bien fonctionné. En louant une petite amie, on la recevait (vivante !) par courrier.

J’ai donc eu l’idée fin décembre de monter un buzz « LoueUnePetiteAmie ». J’avais déjà réussi un très bon buzz quelques mois plus tôt avec Louez Une chèvre sur e-loue pour tondre votre jardin. Et je restais persuadé qu’un buzz pour une startup, cela doit quasiment ne rien couter. J’ai donc monté cela seul avec mes collaborateurs, et très rapidement car je ne voulais pas que cela soit une priorité pour e-loue. Je sens bien les buzz qui vont marcher donc je sentais qu’il marcherait bien. Toutefois je reconnais que j’étais très loin d’imaginer l’ampleur que cela prendrait. Aussi toute la partie RP nous la gérons en interne car nous sommes déjà très bons dans ce domaine avec des outils performants (base journaliste à jour, emailing de haute qualité, serveurs performants, outils statistiques, etc.)

 

 Capture d’écran bestbuzz.fr

Comment l’avez-vous mise en pratique ?

Pour aller vite, nous avons acheté un site tout fait pour 7 euros puis le nom de domaine chez OVH pour 8 euros. Au bout de 48h les textes étaient prêts. Je savais que tous les textes allaient être fortement repris par la communauté des blogueurs et de la presse donc il fallait les écrire avec minutie. Ils étaient tous à la fois choquants, provocateurs mais réalistes et drôles. « Ce n’est pas de la prostitution c’est de la location »,… avec une grille tarifaire pour les locations (1h, une soirée, une nuit, un week end).

La qualité d’un bon buzz repose sur le doute : Est-ce que c’est vrai ? légal ? ….

Et justement on a tout fait pour prouver que c’était légal en expliquant que toutes les relations autres qu’amicales étaient prohibées. Mais c’était complétement absurde d’où les vives réactions. Cependant des avocats ont répondu dans des grands médias à ce sujet que c’était légal, ce qui alimentait encore plus le buzz.

Le buzz est parti des réseaux sociaux. J’ai mis un lien sur mon compte facebook et Twitter et cela a été très vite repris par des milliers de personnes, puis par les grands médias, et cela a fait boule de neige. C’est donc la puissance des réseaux sociaux qui a marché. Cela a été tellement diffusé dessus que tous les journaux ont été obligés d’en parler. Par exemple Le Parisien a tout de suite fait un article alors qu’on refusait de répondre à leur interview. Cela est assez drôle car en général c’est plutôt l’entreprise qui doit courir après le journaliste. Si on avait d’abord envoyé un communiqué de presse, je ne pense pas que le buzz aurait autant marché, car les journalistes sont à juste titre méfiants, mais là ils n’avaient pas le choix que d’en parler. Au final même si les journalistes avaient un doute sur ce qu’ils écrivaient, ils étaient de toute façon bien comptant d’en parler.

 

 Q3 : Quel est le bilan médiatique et surtout commercial de ce buzz sur les activités de e-loue ?

Il y a eu des milliers de retombées presse sur e-loue et le buzz partout dans le monde. C’était assez drôle (pas vraiment utile je l’admets) de se voir sur des télévisions japonaises.

Il y a eu pendant le buzz plusieurs centaines de milliers de visiteurs uniques.

D’un point de vue commercial le chiffre d’affaires et le traffic ont explosé sur e-loue, ce qui est la plus grande réussite de ce buzz finalement.

 

En effet des personnes qui s’intéressaient à la location de petites amies ne s’intéressent pas forcément à la location de tout type d’objet. Mais on a eu une telle visibilité dans la presse que cela nous a fait venir énormément de nouveaux clients. Notre objectif a alors été de les fidéliser à notre plateforme et de maintenir ce que nous avions gagné grâce au buzz.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

 

Q4 : Pouvez-vous en dire un peu plus sur votre société, ses ambitions ? 

e-loue est une société créée début 2009 qui permet de louer ou mettre en location tout type d’objet.

Avec mon associé Benoit, nous avons démarré avec très peu de moyens (3 000 euros), puis suite au succès rencontré, nous sommes rentré dans l’incubateur HEC et avons levé 500 000 euros avec des investisseurs connus (Didier Pineaut Valenciennes….). Nous avons développé la nouvelle version de notre site, lancé notre première application Iphone, développé de nombreux partenariats.

Désormais nous allons entrer dans une deuxième phase de communication payante, car jusqu’à maintenant c’était uniquement de la croissance naturelle.

La location est un nouveau mode de consommation, mûr sur certains secteurs (voitures, appartements, bricolage) mais complètement nouveau sur beaucoup de secteurs. Notre but est de tout centraliser et d’offrir un maximum de services (paiement en ligne, assurance, caution, contrat pré-rempli, etc.).

Nous avons constaté que la location est certes un nouveau mode de consommation pour les particuliers, mais en pleine explosion (notre CA monte de plus de 30% chaque mois). Je suis persuadé qu’on en est qu’au tout début

Alexandre Woog

Q5 : Avez-vous un conseil pour celles et ceux qui veulent faire le buzz sur le web ?

Le buzz fait rêver beaucoup de monde car on se dit que c’est génial, on peut communiquer dans tous les médias pour pas cher. Tout le monde veut le faire mais malheureusement très peu y arrivent.

Déjà je ne dis pas qu’un buzz avec des gros moyens est un mauvais buzz, bien au contraire des grandes marques y arrivent et la réussite est parfois fantastique.

Toutefois pour une startup mon premier conseil est de mettre peu de moyens. Donc les agences de communication qui vous garantissent un buzz réussi….je n’y crois pas. Surtout que moi-même je suis le premier à le dire : il n’y a jamais de certitudes à l’avance sur la réussite d’un buzz.

Il faut d’abord avoir une bonne idée, puis le réaliser habilement (envoi du communiqué, choix de la cible, réseaux sociaux, réponses aux interviews, alimentation du contenu, etc.) et enfin il faut préparer la sortie afin que cela ne se transforme pas en BadBuzz. Car dans ce cas toute l’opération serait gâchée. Or trop souvent tout le monde pense qu’une fois qu’on parle de son buzz dans les médias l’opération est réussie, mais la sortie est finalement aussi importante que l’entrée.

On me sollicité désormais très régulièrement pour mon expertise sur le buzz dans les médias mais aussi par des startups. Par exemple j’ai aidé récemment un ami pour sa société Kidioui avec le buzz voiture-volée.com puis le buzz en ce moment Kidioui paye vos amendes. Et vous pourrez le constater, l’opération de communication fonctionne à merveille !!

 Avis de Bestbuzz

Vous aurez donc compris que le buzz ne s’improvise pas. Veille sur Internet, connaissance du fonctionnement des médias, créativité, culot, un fond de commerce solide, et un peu de chance vous permettront peut être vous aussi de faire des merveilles sans oublier qu’avoir quelques contacts bien placés permettent d’accélérer le tout.

Quant à la société E-loue.com, le plus difficile reste effectivement à faire, fidéliser les clients.

Ne vous leurrer pas, le buzz n’est qu’un catalyseur médiatique et en aucun cas un gage de réussite commerciale sur le long terme. Seuls votre sérieux et la qualité de vos produits ou services séduiront les consommateurs.

Suivez l’actu des buzz avec Bestbuzz sur Twitter et Facebook

Source : bestbuzz

4 commentaires

  1. Pingback: e-loue blog » Un peu de Buzz sur la plage

  2. Pingback: Rent 365 - Un petit bourdonnement sur la plage

  3. Pingback: Rent 365 - Un peu de Buzz sur la plage

  4. Pingback: Rent 365 - Plage de La de sur de de Buzz de peu de l’ONU

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :