buzz société

Opérations anti-terroristes : L’inacceptable dérive des médias français

closeCet article a été publié il y a 2 ans 6 mois 12 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Les terribles événements que notre pays vient de connaitre révèlent une dérive inacceptable de la part des médias français.

Alors que le gouvernement et les services de la police et de la gendarmerie avaient demandé à ces relais d’opinion la plus grande prudence dans la diffusion de leurs informations, la journée d’aujourd’hui et les heures qui ont précédé les deux assauts ont montré que de nombreux journalistes (BFM, Le Nouvel Obs,France Info, etc) ont divulgué des informations sur les dispositifs policiers en place. A titre de seul exemple, je citerai une journaliste de France Info présente porte de Vincennes qui décrivait les équipements des forces de l’ordre ou encore les positions avec les distances des postes de commandement ou des véhicules. Et manifestement, la rédaction n’était pas capable de cadrer son intervention. A l’antenne, un ancien négociateur du GIGN rappelait même les consignes élémentaires de discrétion…sans succès.

Enfin, réjouissons-nous que l’otage présent à Dammartin n’est pas été détecté par les terroristes alors que toute la France savait qu’il y avait un otage…et donc une personne présente.

Triste dérive…et attendons de voir si le gouvernement aura le courage d’exiger des comptes de la part des rédactions, et même si on peut en douter.

En attendant, que les journalistes continuent à faire leur excellent travail mais en prenant en compte ce qui vient de se passer.

2 commentaires

  1. JJRaynal

    LE journalisme est un métier difficile cependant dans les situations de crise LE
    BON SENS devrait prevaloir
    quelle stupidite de reveler des informations
    Qui peuvent être utiles aux terroristes

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :