buzz Information Insolite Marketing social

Le buzz du Balloon Boy…

closeCet article a été publié il y a 7 ans 9 mois 26 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Pendant plus de 5 heures, mi-octobre 2009, cette histoire incroyable a tenu en haleine les USA (Denver, Colorado) et le monde entier, et notamment en France. Un ballon expérimental inventé par un particulier avait décollé de manière involontaire avec le fils de son concepteur (Richard Heene), Falcon, à son bord.

Il s’est avéré finalement, que cet incident était un canular inventé par le père, Richard Heene, pour s’assurer une notoriété en vue du lancement d’une émission de télé réalité, celui-ci ayant déjà été participé à ce type d’émissions.

S’en est suivi la création de t-shirt, de groupes sociaux ,etc.

n_balloon_boy2_091015.h2

Avis de Bestbuzz

Pour un buzz d’une telle dimension mondiale, et comme souvent, je serai bien incapable de vous offrir d’autres informations et d’ailleurs je n’ai pas eu le temps de le suivre en détail. Il me fallait aussi garder en archive ce buzz étonnant.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

On constatera que cette affaire a couté des sommes prohibitives aux contribuables américains, dans la course au buzz, la limite a semble-t-elle été bien atteinte.

Mais ce que je retiens surtout, c’est surtout le manque d’esprit critique des médias américains, mais aussi français. En effet, l’information a été diffusée de manière extraordinairement rapide, sans aucune précautions. Sur Twitter, en France, l’information a été relayée à une vitesse incroyable. Ce que je veux dire dans cet article, de  manière un peu rapide, c’est qu’il n’y a aucun intérêt à diffuser de manière disproportionnée une information, et surtout lorsqu’elle parait si incroyable. A quoi cela sert-il à part fabriquer de l’exceptionnel, de la polémique ?

De plus, plus le temps passe et que j’observe le mode de fonctionnement de certains médias et journalistes, et plus je me rends compte de l’inutilité du travail réalisé, et notamment le fonctionnement en boucle fermée des médias. Le site X parle du site Y, le site Z porte plaine contre le site U pour diffamation, etc. Vous trouverez seuls les exemples.

Au final, du vent, et le constat que l’actualité ne semble répondre qu’à un simple besoin de reconnaissance de ses acteurs. Lorsque je dis du vent, ce n’est finalement pas si négatif que cela puisque, je le rappelle, la reconnaissance est l’une des dernières composantes de l’achèvement de la personnalité de chacun. (cf Maslow). En ce sens, le virtuel pourrait petit à petit offrir aux personnes des satisfactions que le monde réel n’est plus en mesure de leur offrir, les éloignant encore un peu plus du monde réel.

Lien Gawker

Lien l’Express

1 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :